Architecture: how to recognize the main English styles

victorian house belsize

With the different English architectural styles, one can be lost. However, with some simple historical landmarks in mind (ok, it takes me one MeetUp, a couple of research on Google and a lot of questions to my friends), it seems easy to become a pro or to pretend. Imagine, at last you will know how to explain to a non-british friend what a mew is and… above all…to answer to the question: is it Victorian or Georgian? Priceless.

1 – l’époque Edouardienne

Quelle période ? On commence par la plus récente, on est ici au début du XXème siècle durant les quelques années de règne du roi Edouard VII, entre 1901 et 1910 pour être précis.

Comment la reconnaître ? Moins de fioritures qu’à l’époque Victorienne (vous êtes bien avancés mais on en parle juste après), les couleurs sont plus claires, les formes plus sobres, on repart sur une inspiration néo-classique avec colonnettes et clés de voûte. Les constructions sont simples et équilibrées, les facades lisses et la plupart des portes et fenêtres ont un arc plat. Certaines maisons ont également des murs à colombage, qui eux sont plutôt d’inspiration Tudor. Les portes ont souvent des panneaux en verre qui s’ouvrent également.

Les bâtiments les plus célèbres ? Country Life offices à Londres, les maisons de Sutton (Greater London), Antrim House à Wellington (New Zealand)

En images, ça donne quoi ?

Sutton
Bridgefield Road Sutton Houses
Country Life Offices
Country Life Offices

2- l’époque Victorienne

On rentre ici dans le coeur du sujet ! Epoque de prospérité économique où l’Empire britannique s’étend sur un royaume “sur lequel le soleil ne se couche jamais”…forcément dans de telles circonstances, c’est propice à la construction.

Quelle période ? Celle de la reine Victoria bien sûr et de son règne (1837-1901). Avec un règne aussi long, on trouve de nombreux styles différents : néo-renaissance, néogothique, style second empire, on dresse juste un portrait simplifié ici.

Comment la reconnaître ? On s’éloigne un peu de la sacro-sainte symétrie et on s’autorise du volume et un peu d’aspérité. On trouve de grandes fenêtres (les fenêtres à guillotines appelées ici “sash windows”), les fameux bow-windows -si le soleil ne se couche jamais, autant qu’il rentre franchement dans les pièces à vivre – un basement, initialement pensé pour stocker le charbon. Au rdc, on trouve le salon et la cuisine qui donnent sur le jardin, les chambres sont à l’étage. On en trouve des exemples à Clapham, Hampstead, Fulham.

Les bâtiments les plus célèbres ? St Pancras railway station (oui ça date de 1868), le Hall Central du Natural History Museum, le Royal Albert Hall, Westminster, de grands incontournables en clair.

En images, ça donne quoi ?

Westminster
Westminster

3- l’époque Georgienne

Quelle période ? Milieu du XVIIIème – milieu du XIXème, centenaire au cours duquel les quatre  premiers “George” se sont succédés.

Comment la reconnaître ? La brique, la pierre de taille et le stuc sont très utilisés, et les couleurs dominantes sont le rouge, le brun et le blanc. On retrouve ici des bâtiments d’inspiration classique. La porte d’entrée  est surmontée d’une fenêtre rectangulaire avec un entablement au sommet soutenu par des pilastres. Les facades sont plates, régulières, leur style est  géométrique. Les fenêtres symétriques verticalement et horizontalement et leurs vitres sont toujours en nombre pair. On trouve ce type de maisons vers Bloomsbury, Marylebone, Regent’s Park.

Les bâtiments les plus célèbres ? Marble Arch, les colonnades de Regent’s Street – on remercie le grand architecte James Wyatt au passage – et toutes les maisons situées dans les quartiers cités avant.

En images, ça donne quoi ?

 Et vous retrouvez ici les fameuses portes dont raffole Charlotte et le choix a été dur !

4- l’époque Tudor

Quelle période ? Fin XVème – début XVIIème, on est dans “l’aboutissement de l’architecture médiévale britannique”

Comment la reconnaître ? On  trouve des arcs à quatre centres dits “arc Tudor”, l’ornementation a plus de relief, les toits ont une forte pente, les cheminées sont hautes et souvent couronnées d’ornement, les portes et les fenêtres sont hautes et étroites.

Les bâtiments les plus célèbres ? le magnifique King’s College à Cambridge – je l’ai visité et je vous promets que je n’ai jamais vu une aussi belle clé de voute dans une chapelle, si si  – le Fulham Palace, la chapelle Saint-Georges du château de Windsor, la chapelle d’Henri VII à Westminster, Elham Palace dans le Kent

En images, ça donne quoi ?

Et les mews alors ?

Elles se sont développées entre le XVIIIème et le XIXème, entre la fin de  l’époque Georgienne et le début de l’ère Victorienne et étaient à l’origine des écuries et remises. Construites à l’arrière de la maison principale, elles donnent sur des ruelles privées et piétonnes auxquelles accédaient les voitures à chevaux. Réhabilitées, les mews font aujourd’hui  le bonheur de toute personne rêvant d’une petite maison dans une ruelle au calme. On s’émerveille devant leurs petites cours pavées, leurs balcons décorés, leurs grilles et leurs pots de fleurs éparses.

posted by Marine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s