3 spots at Canary Wharf

Canary Wharf, London

Most of you associate only Canary Wharf with the business center place, a spot to desert after workdays. It would be a pity if we keep only in mind this definition. Built in the 80’s, the unmissable place is also a part of a bigger Real Estate project to give a new life to the docks (bombarded in WW2 and given up by the population). More than ever, with the new Crossrail station in 2018, Canary Wharf will be one of the most commutable place. We have tried to walk in Poplar and Canada Water but we haven’t seen nothing you can’t miss. That’s why, eventually, we have preferred to focus on 3 addresses to consider this place differently. The Museum of Docklands doubtless worths a visit and will offer you a complementary explanation to that of you can find in the Maritime Museum in Greenwich (not too far). You will know everything about the beginning of the Maritime trade and its development with the Indias, the issue of the slavery, the life and its insecurity in the docks in the 18th, the consequences of the World Ward and and the new urban project “Canary Wharf” to reclaim the abandoned docks. After that, have a drink or a dinner at the Pagination, the new unmissable cocktail and wine bar from Drake and Morgan. At last, a cosy, refined and stylish restaurant with accessible prices at Canary. And we have kept a little surprise for the end: the Crossrail roof top garden. If the station will open in 2018, a 300 sq.m high line has been already developed to allow you to discover rare plants and flowers coming from the countries the West Indian Company traded with in the the 18th. The green heart we daren’t expect there.

Cette journée avait commencé avec l’idée d’une balade. Nous nous étions données rendez-vous à Canada Water et nous devions longer puis traverser la Tamise. C’était sans compter sur les caprices de la Jubilee qui a déjà mis la moitié des troupes en déroute. J’ai quand même continué et rejoins les bords de rive pour suivre le Thames Path. Sur votre droite, vous pouvez rejoindre Greenwich, sur votre gauche vous promener vers London Bridge. La balade est sympathique, sans être exceptionnelle, elle permet surtout d’avoir une autre vue de la City. Je suis passée ensuite par le quartier de Rotherithe, très calme, pas vilain, mais pas recommandable non plus. Ensuite, oui nous sommes parvenues à nous retrouver entre temps, on a poussé jusqu’à Poplar. Ceux qui ont regardé la série Call The Midwife comprendront pourquoi (seule raison qui ait motivé ce choix). Là encore, rien de bien folichon à vous raconter. Un quartier populaire qui se transforme énormément mais ça reste encore des initiatives éparses. On s’est donc plutôt concentré sur la partie centrale : Canary Wharf. Soit vous y travaillez, soit vous y êtes passés pour accéder à un des plus grands Cinéworld mais vous ne vous y êtes sans doute pas attardés. Et pourtant, ce quartier que l’on compare souvent à notre Défense française (bien plus réussi pourtant, Canary pas la Défense) recèle quelques surprises. On avait choisi cette semaine pour assister à la Winter Lights qui proposait pendant 10 jours de découvrir des installations lumineuses à la nuit tombée et de se perdre dans les dédales de ce labyrinthe professionnel. Vous pouvez retrouver nos photos sur notre page Facebook. On en a aussi profité pour vous dénicher 3 spots qui justifient à eux seuls un passage par ici.

Le musée des Docklands

Entrée gratuite et ouvert tous les jours, une fois de plus un musée londonien dont on apprécie beaucoup la scénographie et que j’ai trouvé passionnant. Situé dans un des plus vieux entrepôts des docks,  vous revivrez dans ce lieu les débuts du commerce maritime, en apprendrez plus sur la “traite des noirs”, suivrez l’évolution des docks à travers ces 4 derniers siècles. Vous passerez aussi à travers un village portuaire reconstitué, prendrez conscience des conditions de vie et de l’insécurité de l’époque, suivrez la transformation provoquée par la seconde guerre mondiale. Surtout, vous assisterez dans les années 90 au développement du projet de l’actuel Canary Wharf, entre contestation et adhésion, et découvrirez, à travers les maquettes, comment ce lieu a pris vie pour en faire un nouveau centre d’entreprise, bien relié grâce à de nouveaux ponts, mais aussi un vrai projet immobilier. Une visite assez incontournable.

The pagination

Il y a évidemment plein de choses pour se restaurer à Canary Wharf mais ce sont bien souvent des chaînes – Browns, Burgers and Lobsters, japonais et mexicains en tous genres – et/ou des restaus plus guindés vraiment chers. Pas facile donc de trouver une pépite pour une pause sympa. Mais cela a changé depuis 2 mois avec l’ouverture de la Pagination. Créée par le duo d’associés Drake and Morgan qui s’est spécialisé dans l’ouverture de bars à vins et à cocktail à Londres – ils en ont déjà une dizaine – The Pagination ne déroge pas à la règle. Chaque endroit (Folley’s, The Fable,…) a un concept et une décoration différente. Ici, c’est le choix du raffinement et du mélange des matières qui a été fait. On retrouve des notes industriels, mélangées à du bois brut, des luminaires en forme de constellation, tout ça agrémenté de peaux de bêtes et de tapis velus. Sans oublier une très grande terrasse qui fera bien des heureux aux beaux jours. La carte est courte mais suffisamment variée pour que vous trouviez votre bonheur entre couscous végétarien,crevettes thai, mezze à partager ou pièce de boeuf (plats entre £9 et £16 ou menu midi à £15). Nous avons été un peu déçues par leur limonade maison mais le burger était super. Pain légèrement brioché comme je les aime et viande avec un vrai goût de grill prononcé. On a aussi repéré une belle sélection de vins, à tester.

The Pagination, Canary Wharf, London
The Pagination, Canary Wharf, London

The crossrail place roof garden

Crossrail place, roof gardens, Canary Wharf, London
Crossrail place, roof gardens, Canary Wharf, London

Nous sommes tombées dessus par hasard en recherchant les installations disséminées du Winter Lights et ce fut une bien belle surprise. Cette high line cache 300 mètre carrés de jardin botanique (ouvert à tous et tous les jours jusqu’à 21h ou jusqu’au coucher du soleil en été) dont les plantes et les fleurs ont été sélectionnées en référence à l’histoire du lieu, elle proviennent toutes des lieux avec lesquels la West Indian Quay Company faisaient commerce il y a 200 ans. Située juste au-dessus de la future station de Crossrail qui ouvrira ses portes en 2018, vous pouvez déjà y déambuler et vous poser sur une des 60 chaises pour y méditer. Vous pouvez aussi prendre un verre en hauteur puisqu’un Big Easy (cette chaîne de Diner américain) est situé au même niveau avec un large bar ouvert pour profiter de la vue.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s